La couronne prothétique

Une dent dévitalisée est fragile et cassante, il est préférable de la couronner. Voici les différentes étapes

  1. Renforcement et reconstitution de la dent à couronner (n'est pas inclus dans le montant de la couronne).
  2. Préparation et prise d’empreinte.
  3. La couronne prothétique est réalisée par un laboratoire de prothèse, ou au cabinet si vous optez pour une couronne CEREC.
  4. Scellement de la couronne.

Ces 3 derniers actes sont inclus dans le prix de la couronne.

RENFORCEMENT ET RECONSTITUTION DE LA DENT A COURONNER : 2 possibilités

1. Vis en titane et composite foulé dans la dent :

Une vis en titane est scellée dans la racine d'une prémolaire.

Courone 2

Radiographie d'une molaire avec les vis en place.

Courone 3

Un matériau composite est foulé dans la dent et autour de la vis, un moignon est ainsi reconstitué.

 

2. Inlay-core (Faux moignon)

Votre dent est trop délabrée pour être reconstituée au fauteuil, il faut réaliser un faux moignon ou inlay-core.

Deux séances sont alors nécessaires pour l'inlay-core, la troisième séance sera celle de la pose de la couronne :

Courone 4 Courone 5
Première séance : Préparation, prise d’empreinte et réalisation d'une dent provisoire
Le laboratoire de prothèse réalise une pièce métallique : l’inlay core
Courone 6 Courone 7
Deuxième séance : Pose de l’inlay-core Troisième séance : Pose de la couronne. Voir plus loin les différents types de couronne

L’inlay-core peut présenter une clavette, c'est-à-dire un tenon supplémentaire qui verrouille un éventuel descellement.

La tendance actuelle est de réaliser un inlay-core en or jaune et une couronne tout céramique. Dans certains cas, on gagne en esthétique.

Courone 8 Courone 9
Courone 10 Courone 11
Courone 12 Courone 13

 

 

LES COURONNES PROTHETIQUES

 

  • Couronne tout en métal

                        Courone 14

C’est la solution la plus facile et la moins onéreuse, elle "rend service". Mais son principal défaut est d’être très inesthétique. Au cabinet nous l'avons remplacé par la couronne tout zircone, en céramique monoteinte "économique".


Les métaux précieux et semi-précieux sont plus faciles à travailler au laboratoire. Ils sont d'un contact plus agréable en bouche avec les dents naturelles.

 

  • Couronne céramo-métallique

C’est la couronne la plus utilisée . Il s’agit d’une armature en métal recouverte de céramique (porcelaine dentaire).

Courone 15

Les dents sont préparées avec les deux techniques de

reconstitution décrites plus haut.

Courone 16

Les armatures sont recouvertes de céramique

Courone 17

Rendu esthétique final optimum

 

 

  • Couronne céramo-métallique à tenon

La réalisation d'un inlay-core avant de faire une couronne est toujours préférable, mais dans certains cas (manque de hauteur) le praticien fera une dent à tenon.

Courone 18 Courone 19
Courone 20  

 

  • Couronne entièrement céramique sans métal

Outre des propriétés esthétiques remarquables, il n’y a plus d’allergie provoquée par le métal. C’est la couronne du 21ième siècle, raison pour laquelle nous avons quasiment abandonné les couronnes à " base métal " au cabinet.

Courone 21 Courone 22
Courone 23  

 

  • Couronne à tenon tout céramique

 

Courone 24 Courone 25
État initial Le tenon fait partie intégrante, il est également en céramique.
Courone 26  
C'est la dernière née des couronnes céramiques.  

La couronne est collée à la racine de la dent, ce qui augmente la cohésion de l'ensemble et évite l'infiltration secondaire par les bactéries.

 

Auteur : Dentalespace

 

Les informations fournies sur ce site internet sont destinées à améliorer, et non à remplacer, la relation entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.