MICROSCOPIE - ENDOTONTIE

Les microscopes chirurgicaux

Depuis leur introduction dans les années 50 ils se sont largement intégrés dans le milieu médical et permettent aujourd’hui de dépasser allègrement la limite du « visible ».

Un grand nombre de procédures chirurgicales seraient impossible à réaliser aujourd’hui sans ces aides opératoires.  Le grossissement optique a été un facteur déterminent pour faire progresser certaines chirurgies ophtalmologiques telles que la cataracte, les chirurgies réfractives ou encore l’exérèse de certaines tumeurs cérébrales ou chirurgies de reconstructions vasculaires.

En dentisterie, le microscope a aussi permis de redéfinir le concept de ce qui est « visible », particulièrement en endodontie, dans le cadre de recherche de particularités anatomiques des racines, de reprise de traitements radiculaires ou de recherches de fractures, de fissures, d’instruments cassés…

Au delà de l’endodontie, le microscope joue un rôle important dans les soins quotidiens que nous conduisons au cabinet et apporte un gain de précision considérable dans nos gestes en chirurgie ou en dentisterie générale. Il est un indispensable dans le cas de certains traitements au laser. Il permet aussi de valider « a la loupe » l’ajustage des prothèses, notamment des bords de couronnes, inlays ou facettes en céramique qui nécessitent un ajustage parfait pour une bonne tenue.

Enfin, son interface vidéo permet de visualiser sur écran le déroulement des opérations au cours des soins et facilite la communication entre dentiste et assistante, et améliore le discernement des patients qui peuvent visualiser ce qui se passe en bouche.

 

Le laser Erbium-Yag que nous avons acquis au cabinet est le dernier né de la génération des lasers en médecine et en dentisterie.
Sa longueur d'onde de 2 940 nm, produit une énergie à très forte absorption dans l'eau. Les tissus vivants étant fortement hydratés, il peut à la fois agir sur les tissus mous (gencive, tissus inflammatoires) et les tissus durs (os, dent..), ce qui le différencie des autres lasers produits à ce jour. D'autre part, il agit en surface et son faible pouvoir pénétrant en fait un instrument sûr et précis. Au point d'impact, il y a une élévation de température jusqu'à 1 200 °C et l'énergie absorbée par l'eau à ce point précis provoque une vaporisation immédiate sur une profondeur d'environ cinq microns. A chaque impact, le laser vaporise tout ce qui est hydraté. Le laser peut être réglé de la simple biostimulation cellulaire (totalement invisible) à la découpe d'une dent en fonction de son paramétrage, ce qui lui confère de nombreuses applications au cabinet dentaire. On peut donc le régler en puissance d'efficacité, mais aussi en sélectivité en lui demandant d'agir sur des bactéries (très hydratées) pour désinfecter un site sans pour autant risquer de toucher l'os voisin ou la dent (moins hydraté), par exemple. Son action est si précise qu'il est souvent nécessaire d'employer l'aide du microscope optique pour visualiser le travail.
Les effets favorables du laser sur les plans cliniques et biologiques ont été démontrés par de nombreuses études depuis leur introduction en médecine et en dentisterie.

Dans notre cabinet nous l'employons principalement :

En chirurgie : la rapidité et la précision fournies diminuent la durée des opérations, l'invasion des tissus et les cicatrices qui s'en suivent, mais surtout l'inflammation et la douleur post-opératoire. De manière comparable, les bénéfices sont similaires à ceux qui ont été apportés par l'endoscopie et la micro-chirurgie. Nous l'employons pour les chirurgies des tissus mous (freinectomies, nettoyages et ablation de kystes,...) et celles des tissus durs (élongation coronaires, apectomies...).
En dentisterie opératoire : pour le curetage des caries chez les enfants et certains adultes, il permet d'éviter l'anesthésie et la fraise dont le bruit est parfois effrayant et dont l'action mécanique génère la douleur.
En implantologie et parodontologie : pour le nettoyage de sites infectés grâce à l'effet bactéricide et sa sélectivité, le rendant inoffensif pour le métal des implants ou la racine dentaire, contrairement à un curetage mécanique.
En endodontie : pour la recherche précise sous microscopie de l'entrée des canaux radiculaires. Il permet de supprimer de la matière dentaire avec des angulations et une précision impossible à obtenir par fraisage mécanique. Il permet de réchauffer et d'activer les produits désinfectants lors de la "dévitalisation" et d'éliminer un maximum de bactéries dans les canaux radiculaires par action bactéricide avant de les reboucher.

Un beau sourire grâce au CEREC

  •     En un seul rendez-vous.
  •     Sans métal.
  •     Sans empreinte traditionnelle,
  •     Ni provisoire.
  •     Extrêmement esthétique.

Réalisables grâce à la technologie moderne CFAO.

Vous voulez en savoir plus sur le CEREC ? N'hésitez pas à nous demander conseil

Horaires d'ouverture

Lundi:
8h30/13h - 14h/19h30
Mardi:
8h30/13h - 14h/19h30
Mercredi:
8h30/13h - 14h/19h30
Jeudi:
8h30/13h - 14h/19h30
Vendredi:
Sur RDV

Nous joindre

Adresse :
Immeuble Mediga
 
Voie verte - Houelbourg 3
 
97122 Baie-Mahault
Tél :
E-Mail :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partage social